une petite précision s'impose


Ce blog de voyage, conçu pour raconter notre périple en voilier, s’est transformé progressivement en un blog hébergeant des articles hétéroclites. Ils sont les récits d’autres périples, plus cérébraux que physiques.
Ma compagne préfère ce style de voyage. Une préférence extrémiste, je suis enfermé à double tour dans un cabinet noir. Seul un clavier lumineux me permet de communiquer avec le monde extérieur.







mercredi 9 mars 2011

ALHANDRA


En discutant avec mon fils sur notre traversée qui est toujours au stade du rêve, j’ai constaté que dans le port où Avel Vat piaffe, il n’y a aucun bateau étranger. Nous sommes le seul qui n’a pas un drapeau portugais.
J’ai dit à Vivien qui aime ironiser sur mon demi échec, que si nous avions traversé, nous serions entourés de drapeaux français, anglais, allemands, hollandais, belges… je cesse là mon énumération. Je demande aux pays non cités de bien vouloir me pardonner. Tandis qu’en haut du Tage, nous sommes presque au bout du monde. C’est le premier port, je serais plus proche de la vérité en écrivant le premier ponton où nous sommes immergé totalement dans la vie locale.
Cela n’excuse pas ma non traversée, mais sincèrement je ne regrette pas mon choix. Cependant, l’avantage de ne pas concrétiser un rêve est qu’il reste un rêve, et qui y-t-il de plus beau qu’un rêve ?





Pour répondre a Arsouille.
 Tu as presque raison, mais tu prends le problème à l’envers. Je ne dirais pas : "Si je n’ai pas traversé c'est à cause de l'heureux évènement ...
 Mais je dirais : J’ai fait un enfant pour ne pas traverser.
 De passif, je deviens actif. J’ai tout prémédité. J’ai même percé les préservatifs. Je suis un grand manipulateur, et la personne que je manipule le mieux est moi-même.
Bon maintenant allons manipuler les instruments de cuisine, mon fils à faim.
                                                                                       

                                                                               FAIM !!!

4 commentaires:

  1. Salut
    C’est à « Vila do Conde », dans le Nord du Portugal et à « Péniche », en région côtière du centre, que l’on rencontre la dentelle du Portugal. Il est donc recommandé de ne pas utiliser de préservatifs réalisés avec ce genre de matériaux. C'est peut-être beau mais pas très efficace

    RépondreSupprimer
  2. Les premiers préservatifs était en vessie de porc. Loin de la civilisation, on fait ce qu'on peut, mais ca comporte des risques .... :)

    RépondreSupprimer
  3. I'm sorry for not writing you in french but, truth be said, I understand little more than nothing from your speech.

    Anyway, it was a true joy to have Avel Vat here in Alhandra for a few weeks. Too bad you guys didn't stay a while longer since we are planning a trip upriver 3 weeks from now. Maybe next time...

    Fair winds my friends!

    Good luck on your journey home...

    Pedro Cabral (of the small trimaran)

    www.utrimaran.blogspot.com

    RépondreSupprimer