une petite précision s'impose


Ce blog de voyage, conçu pour raconter notre périple en voilier, s’est transformé progressivement en un blog hébergeant des articles hétéroclites. Ils sont les récits d’autres périples, plus cérébraux que physiques.
Ma compagne préfère ce style de voyage. Une préférence extrémiste, je suis enfermé à double tour dans un cabinet noir. Seul un clavier lumineux me permet de communiquer avec le monde extérieur.







dimanche 27 novembre 2011

Vive le nucléaire! Vive Sarko

Hier et avant-hier, de nombreux lecteurs ont été déçus. Le blog est resté muet. Vendredi est le jour du ménage et ma femme me libère du cabinet noir. Aso est une parfaite écologiste, elle refuse l’emploi d’appareils dépensant de l’énergie et l’utilisation de produits d’entretien courants.
Un balai composé de produits naturels remplace l’aspirateur. Evidemment, Aso étant le maître d’œuvre, elle supervise et je bosse. Elle a proscrit le balais brosse, trop synthétique au profit de son homme, à quatre pattes s’échinant à frotter.
La corvée ménagère est terminée, je suis de nouveau installé dans le cabinet noir, un noir profond, un noir noir, un noir nuit sans lune, un noir bosselé, un noir cauchemardesque, un noir démesuré… Cependant un autre devoir m’attend. Ma femme, écologiste dans l’âme, n’a pas renoncé à ses feuilletons télévisés. La télévision consomme de l’électricité. Je pédale toute la nuit afin de fournir l’énergie nécessaire à ses divertissements culturels.
Ma femme est une fervente militante anti-nucléaire ; elle ne pédale pas. Par contre, mes opinions diffèrent légèrement ; j’aurais tendance, lorsque j’affronte un pic de consommation et que la pression à exercer sur les pédales s’accentue, à être un fervent supporter de l’atome. Je suis fier, je suis en accord avec mon futur président. C’est certain, Carla doit l’enfermer la nuit pour qu’il pédale.
Autre raison pour laquelle je suis un pro nucléaire : si jamais l’électricité était issue des énergies renouvelables, ma femme n’aurait plus besoin de mes services et me licencierait. Je serais une des premières victimes de la politique des socialistes, qui n’ont pas du tout envie de sortir du nucléaire. Là encore, je rejoins mon futur président. La filière du nucléaire est pourvoyeuse de milliers d’emplois qui disparaîtraient avec les centrales.
Avel Vat le voilier, se repose dans une ville où une centrale nucléaire est limitrophe. Grâce à la centrale, de nombreux équipements sociaux et sportifs équipent tous les bourgs environnant et tout le monde dépend plus ou moins de l’activité de l’atome. Les personnes qui travaillent à la centrale sont reconnaissables, surtout la nuit : elles sont fluorescentes. Leurs yeux irradiés les empêchent d’être conscientes de leur handicap. C’est le seul endroit en France, évidemment avec les autres villes hébergeant le nucléaire, où les habitants rendent obsolètes les décorations de Noël ; ils sont suffisamment lumineux pour servir de guirlande.
J’en reviens à mon futur président à vie. J’adore sa façon de défendre l’emploi. Un homme qui se bat bec et ongles pour ses citoyens est un homme remarquable. Ce n’est pas son premier combat. Il y a eu la métallurgie qui est maintenant la première pourvoyeuse d’emplois. L’industrie automobile où PSA est prête à embaucher 6 000 personnes pour faire plaisir au président. Les banques ont aussi cédé sous la vindicte présidentielle, elles embauchent massivement et sponsorisent le logement social avec une partie des bénéfices. Les plus beaux trophées du président sont Bolloré et Total. Ils acceptent de payer les impôts sur les sociétés,   sur les bénéfices faits à l’étranger et de faire du commerce équitable.
D’après notre président, nos centrales sont les plus sûres au monde. Et en plus, elles résistent à la vieillesse. Au 11 /04/2003, l’âge moyen de nos réacteurs était de 17 ans et 6 mois  « ASSEMBLÉE NATIONALE, DOUZIÈME LÉGISLATURE ORDINAIRE DE 2002 – 2003 ». Là, j’admire la témérité du président : plus elles s’usent, plus elles sont saines.
Tandis que l’énergie renouvelable, c’est de la merde ; le soleil est absent la nuit, l’hiver il y a du brouillard et pas de vent, et puis les éoliennes sont nocives, surtout en France. Les pauvres allemands que vont-ils devenir ? Sans nucléaire, les bougies remplaceront les lampes basse consommation. Tout le monde sait que les allemands, économiquement parlant, ont toujours fait le mauvais choix.
J’espère que les allemands, lorsque nous auront un big bogue sur nos centrales, nous laisseront quelques bougies.

Si jamais Bolloré, Total, Areva… se convertissaient aux énergies renouvelables, notre président adoré s’assoirait comme ma jument de trait préféré sur les emplois du nucléaire.

Mince, je n’aurais pas dû naviguer près de la centrale, je viens de m’apercevoir que j’étais fluorescent.

Pour samedi, je n’ai aucune excuse, je me suis éclipsé du cabinet noir. Chut !!! Ma femme l’ignore.
J’ai écrit éclipse. Eclipse ? Éclipse solaire ? Encore un argument en faveur du nucléaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire