une petite précision s'impose


Ce blog de voyage, conçu pour raconter notre périple en voilier, s’est transformé progressivement en un blog hébergeant des articles hétéroclites. Ils sont les récits d’autres périples, plus cérébraux que physiques.
Ma compagne préfère ce style de voyage. Une préférence extrémiste, je suis enfermé à double tour dans un cabinet noir. Seul un clavier lumineux me permet de communiquer avec le monde extérieur.







samedi 16 avril 2011

Promis, j'arrête de boire !

Depuis deux jours, je me bats contre un tourteau. Ce n’est pas un crabe. C’est une pièce qui assure la jonction entre le moteur et l’arbre. Elle a légèrement mariné dans l’eau salée, les écrous ont modérément  apprécié l’immersion. Ils sont maintenant soudés au tourteau. J’ai beau utiliser du dégrippant, chauffer la pièce au décapeur thermique afin de la dilater pour extraire les récalcitrants, rien à faire.
Serait-ce leurs homonymes qui se vengent ?
Sinon rien de spécial. J’espère que pendant l’arrêt technique, une fenêtre météo n’en profitera pas pour apparaître. Je suis égoïste. Nous avons rencontré des français qui devaient être rentrés à Paimpol le 29 avril. Je souhaite pour eux que les vents soient portants. Je me plains avec mon moteur qui est faible, mais le leur est asthmatique avec 12cv pour 6t. Par contre, ils compensent par leur professionnalisme. Donc, espérons que la fenêtre ne se referme pas quand nous reprendrons la mer.
Je suis navré pour les amateurs de photos, mais… je n’ai aucune excuse.
L’ordinateur de mon fils a quelques troubles comportementaux. Je le lui ai emprunté. Je suis dans un café complétement bourré. Je n’arrête pas de voir des tourteaux roses, l’ordi aussi. Sa batterie faiblit, je vous abandonne donc.
A bientôt

1 commentaire:

  1. Alors, tu en es où avec ton tourteau? Essaie la mayonnaise !!

    RépondreSupprimer